BDWay : Béatrice par Joris Mertens

11 décembre 2020 à 09h15 - 618 vues
Télécharger le podcast

Bdphiles bonjour, c’est dom et notre BDWAY prend aujourd’hui la forme d’une voie ascendante et solitaire. Celle du talentuesque. Le mot n’est pas trop fort pour caractériser l’album de Joris Mertens, BÉATRICE. Parce que c’est une BD sans paroles et que son auteur est parvenu à nous faire voyager juste par le trait de son dessin. Hyper osé, mais sublimement réussi.
BÉATRICE, c’est mademoiselle tout le monde. Employée dans une grande galerie du Paris des années 60, son quotidien se résume par une expression familière : métro, boulot, dodo. Pourtant, son destin va basculer dans le hall de la gare ou elle prend le train chaque jour. Elle y a remarqué un sac à main rouge oublié, qui semble l’attendre. Rongée par la curiosité, elle finit par le nramener chez elle. Dedans, un album photo. Une vie de femme amoureuse, dans les années 30. La magie opérant, cette inconnue finira par bouleverser Beatrice, qui s’identifiera à elle. Comment ? Je vous laisse le découvrir.
Si je me suis attardé sur le scénario, c’est que le dessin de Joris Mertens parachève le tout. Réaliste et simple à la fois, il se caractérise par une myriade de petits détails, alors que, de prime abord, le lecteur aperçoit un brouillon crayonné, rehaussé de couleur. Ainsi, chaque planche décortiquée sacralise ambiances et sentiments.
BÉATRICE va libérer votre imaginaire. Sans mots. Et donc vous prendre aux tripes. Oui, c’est grand et c’est beau. Et c’est signé Joris Mertens, aux éditions Rue De Sèvres.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article