Metaclassique : Atomiser

11 juillet 2021 à 17h10 - 350 vues
Télécharger le podcast

Musique des sphères, consonance des harmonies naturelles, bienfaits moraux de la musique, on hérite de Pythagore toutes sortes de très grandes idées sur la musique très cohérentes entre elles, et puis très idéalistes. Existe-t-il des visions alternatives de la musique ? Oui. Epicure est un exemple emblématique d’une philosophie de l’antiquité qui donne une représentation matérialiste du monde, une vision beaucoup moins idéaliste de la musique que toutes les conceptions héritées de Pythagore. Si on sait qu’Epicure a écrit un traité sur la musique, même si on ne dispose plus de ce texte-là, on peut tout de même s’en remettre aux écrits sur la musique des disciples d’Épicure. La musique y est associée un plaisir. Mais alors que le plaisir est un critère du bien dans les conceptions épicuriennes, le plaisir pris à la musique, lui, est encore un plaisir un peu trop accidentel pour avoir la moindre portée morale. Alors, pour mieux comprendre ce que pourrait donc être une pensée épicurienne de la musique, nous recevons le spécialiste de philosophie médiévale Aurélien Robert. Directeur de recherche au CNRS, il s’intéresse à l’évolution de la pensée épicurienne au Moyen-Âge en signant, aux éditions Fayard, l’essai Epicure aux Enfers.

Une émission produite et réalisée par David Christoffel.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article